Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tactique de la Disparition

Publié le par itshould

AffinerieHakim Bey, encore lui, suggère que la TAZ est dans un certain sens une "tactique de la disparition"... Cette porte, ce passage dans le labyrinthe de ses écrits m'a longtemps laissé perplexe... Mais un jour, il n'y a pas si longtemps, alors que je pénétrais une nouvelle fois en ces lieux, cela m'est apparu limpide... On vient ici y disparaître... Cette zone est une zone devenue invisible qui vous rend vous-même invisible quand vous y mettez les pieds.... Ces lieux sont rayés de la carte... car ce qu'on ne veut plus voir devient invisible... et plus personne ne veut voir ces lieux... ni les riverains qui en font un déni, ni les contrôleurs de l'Etat qui n'en assurent d'ailleurs plus qu'un contrôle minimum... qui ira encore en s'étiolant au fur et à mesure que la puissance publique, cernée par les impasses vers lesquelles l'emmènent ses choix, cernée par sa dette (qui est loin de n'être que financière) et son impuissance à la vaincre, devra se concentrer sur quelques missions de sauvegarde de son autorité et de maintien d'un niveau minimum d'ordre social... Comme le dit Hakim Bey, l'Etat pourrait un jour prochain, pour se préserver lui-même, laisser à l'abandon, laisser filer des parties entières de l'espace "national", se retrancher sur une portion congrue de territoire  sur lequel, n'étant devenu que "pure simulation", il garderait les moyens de sauvegarder son autorité, ne se risquant qu'à de brèves et violentes intrusions sur les "territoires abandonnés" pour y rappeler qu'il n'est pas tout à fait mort et qu'il garde toute légitimité à les reconquérir... Les territoires postindustriels d'aujourd'hui, tout comme selon moi certaines cités dites "sensibles", préfigurent peut-être ce "lost horizon", ces plus larges espaces qui pourraient être demain laissés à l'abandon... Ici, en ces lieux postindustriels, la Société, et l'Etat qui en codifie les règles et le mode de fonctionnement, s'étiolent, s'effacent comme dans un brouillard... Ici, les lois et les règlements semblent appartenir à un monde ancien ou lointain... Tout semble pouvoir se produire ici, le meilleur comme le pire... Vous avez ici une impression d'immense liberté... Le temps lui-même s'écoule différemment et une heure n'y a plus la même valeur que dans la Société...  vous pouvez y faire à peu près tout ce qui vous passe par la tête sans que personne ne vous voie ou ne vous le reproche... Mais tout aussi bien, quelqu'un pourrait vous y zigouiller, et vous y faire réellement disparaitre, sans que personne ne le sache avant des lustres...

Commenter cet article