Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Héraclite

Publié le par itshould

Héraclite

Chaque fois que je me rends sur l'Affinerie, je me demande comment penser, analyser ce qu'il s'y est passé... quelles leçons devons-nous tirer du résultat de l'action de l'homme en cet endroit voué à l'industrie lourde... Je l'avoue, ma découverte de l'Affinerie avait fait naître en moi des sentiments d'effroi et de dégoût... Au fur et à mesure des visites, ces sentiments étaient devenus plus contrastés... Ce lieu, malgré la pollution ambiante aux métaux lourds, aux PCB ne me semblait plus totalement voué au Mal auquel l'homme semblait l'avoir condamné... un combat semblait s'y dérouler en permanence, et de manière parfois subtile, entre le Mal et le Bien, entre des forces obscures, morbides et des pulsions de résistances, des forces de renaissance... Des artistes y trouvaient un terrain d'expression secret mais fertile, la nature reprenait ici et là ses droits avec une vigueur insoupçonnée,  les résidus de l'ancienne exploitation industrielle disséminés en chaque recoin du site s'étalaient comme autant de matière première à exploiter pour peu qu'on sache en trouver l'usage, les paysages ravagés eux-mêmes offraient, une fois le haut le coeur passé, des tableaux d'une impressionnante et noire beauté... sentiments contradictoires qui m'effrayèrent un peu... pouvait-on décemment percevoir une forme de beauté dans tant de laideur, de désolation... la "beauté cachée des laids" trouvait-elle un sens ici ? Ces contradictions avaient bien dû être perçues, analysées un jour par quelque philosophe, par quelque sage penseur... Finalement, je tombai un jour sur une citation d'Héraclite, philosophe grec né vers 540 avant Jésus Christ, qui m'apparut dés lors comme le "Penseur de Postindustry"...

 

" Le plus bel arrangement est semblable à un tas d'ordures rassemblées au hasard"

 

 

 

 

 

Commenter cet article