Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archéologie (post)industrielle

Publié le par itshould

IMG 3400Les diverses communautés de visiteurs de l'Affinerie se la partagent, jusqu'à présent en bonne intelligence, et le plus souvent sans que personne ne s'aperçoive de la présence ou de la venue des autres... Ainsi, les artistes peintres et graffeurs savent l'éviter quand les paintballers occupent le terrain de leur guerre virtuelle... c'est-à-dire assez ponctuellement, à vrai dire, et assez rarement ces derniers temps... Les ferrailleurs s'y affairent la nuit quand le besoin s'en fait sentir, tranchant alors allègrement le métal... Quelques gamins esseulés s'y dispersent parfois le mercredi ou le samedi quand l'ennui les y guide ou que l'envie les prend de braver l'interdit... Les Contrôleurs de l'Etat, eux, ne peuvent que constater que dernièrement, malgré l'Interdiction, quelqu'un est passé... Ce partage tacite, du temps d'occupation de l'Affinerie et de ses usages, laisse finalement un assez large champ libre aux curieux et à une autre communauté dont je fais moi-même partie: appelons-les les archéologues post-industriels... Ils arpentent les lieux, les yeux rivés au sol, à la recherche de la pièce de métal qui saura leur parler du passé du site et de la communauté humaine qui y a vécu, qui y a travaillé lors d'une ère industrielle si peu lointaine qu'elle ne semble encore intéresser que bien peu de personnes... On voit parfois ces archéologues postindustriels s'arrêter net, tels des hérons ayant distingué une proie à travers l'eau trouble de l'étang, quand la perle rare s'offre enfin à eux... ou on les voit agenouillés, fouillant délicatement les cendres ou soulevant les feuilles mortes et les mousses qui camouflent les pièces... Au fil du temps, on acquiert une connaissance assez fine du terrain... suffisamment fine pour savoir que quelqu'un est passé avant nous... un visiteur maladroit, un "indélicat", un autre archéologue postindustriel ou bien encore un pillard d'antiquités postindustrielles... J'avoue... je fais aussi partie de cette dernière communauté... bien modestement en réalité, car ce qu'il y a à piller ici n'a plus aucune valeur... sauf pour ceux qui comme moi distinguent -étrange anomalie qui nous caractérise- dans une quelconque pièce rouillée un trésor dissimulé...

Commenter cet article